Ecriture

  • Désert Occidental présente :

     

    Barboteuse du bac
    Éléphante de coton
    bouffant comme un ballon,
    Le zèle hypothétique,
    sur le rond de ciment
    Garde son équilibre
    en marchant à tâtons.

    Le talon lent pourtant testant le bord du précipice,
    Elle s'invente l'aventure et se ferme les yeux,
    Pendant que l'autre, là bas, canari de prestance,
    se balance, s’en balance.

    Mirliton
    & allons au Désert...

     

    http://desertoccidental.wordpress.com

    https://desertoccidental.wordpress.com/le-desert-saffiche/

    Lire la suite

  • Rodrigo Arramon présente :

    bannière facebook

     

    L'écriture est une vieille compagne. Elle me permet de vivre plusieurs vies, plusieurs Aventures. Je suis un explorateur dans l'âme mais immobile, derrière mon bureau. J'aime faire découvrir mes univers aux lecteurs, les plonger dans un rythme rapide et palpitant, sans leur laisser de repos pour qu'ils vivent le récit avec intensité.

    Mon univers de prédilection est celui des Chroniques des Territoires, créé en 1998. J'y développe des quêtes, des vies. C'est en 2014 que le premier roman des Chroniques va paraître : Marl le Chevrier. D'autres suivront.

    Ma devise ? L'Aventure au coin de l'imagination !

    Où me suivre ? Sur mon site : page-auteur

    et sur Scribay pour y découvrir des textes gratuits : https://www.scribay.com/author/903772555/isangeles

     

     

  • A mots feutrés fait son petit tour parmi vous !

    Bonjour, je me présente : Je m'appelle Barbara, j'ai 24 ans. J'ai une licence et un Master en Lettres Modernes ; je suis passionnée par la lecture et l'écriture depuis toujours ! Mon regret est de ne pas savoir dessiner pour pouvoir illustrer mes modestes textes. Quand je vois tous les beaux talents de La Cabane des Artistes qui publient leurs magnifiques dessins, cela donne envie : P Alors à la place, je prends quelques photos !

    J'écris sur de multiples sujets. Je ne me limite pas !

    J'aime la poésie versifiée ou en prose, les contes et nouvelles fantastiques, les récits qui parlent de la nature, du rapport à l'autre.

    J'écris de courts textes pour rendre hommage aux civilisations anciennes, comme les Amérindiens, j'écris sur des lieux que j'ai visités et qui m'inspirent : en ce moment ce sont les salons de thé/ café au charme insolite qui suscitent mon enthousiasme !
    Mes textes peuvent être empreints de mélancolie aussi...

    J'aime les univers oniriques, l'étrange, le symbolisme et le surréalisme, l'art médiéval, la littérature décadente du XIXème siècle, les mythes, les légendes, le merveilleux.

    Je lis beaucoup et divers auteurs : Albert Camus, J-M G Le Clézio, Barbey d'Aurévilly, les soeurs Brontoë, Julien Gracq, Sylvie Germain, Laurent Gaudé, Huysmans, Giraudoux, mais aussi des auteurs de littérature jeunesse comme J-C Mourlevat.

    Je vous laisse découvrir un de mes poèmes. Il s'agit d'une ballade médiévale :
     

    Triste psalmodie

    Ange tutélaire entend cet aveu !
    Je suis en proie à un amour-abîme,
    Mon cœur sous tes yeux se marque de bleus
    Ce sont des tampons de pluie qui s’impriment
    Déchirure qui blesse les songe-creux.
    Compagnon nourricier des infirmes,
    Doux Espoir ne peut exaucer mon vœu,
    Alors je fais de ma douleur un hymne
    La triste psalmodie d’un amoureux.
    Jamais je ne guérirai de ce crime.

    Luminescente en ta parure fière
    Tes yeux cachent soleil et lune du soir
    En cendre froide et feux de lumière
    Intenses ils brûlent ainsi qu’un encensoir,
    M’égarent sur des chemins solitaires,
    Biens aimés miroirs d’argent et d’ivoire.
    Les reflets d’or comme une aurore claire
    Ardent et mon désir est une larme noire
    Saignant dans mon âme qui se comprime.
    Jamais je ne guérirai de ce crime.

    Ha ! des étoiles de sommeil fleurissent
    Au coin de mes pauvres yeux désertés.
    Pourquoi fallait-il que je la chérisse ?
    Bonheur me refuse mon Adorée.
    Je m’endors angoissé sans les délices
    De celle qui esquive mes bontés.
    Ereinté je me souviens des prémices
    De la rencontre avec ma tendre aimée.
    Je suis condamné à suivre mon hymne
    Jamais je ne guérirai de ce crime.

    Le crime de trop aimer qui opprime
    Princesse, me fait l'effet d'un épieu
    Amour n'est qu'une simple pantomime :
    Les mêmes maux remplissent tous les yeux.
    Jamais nous ne guérirons de ce crime.

     


    N'hésitez pas à faire un tour sur ma page Facebook que voici : https://www.facebook.com/textes.barbara/

    ou sur mon blog : https://amotsfeutres.wordpress.com

    Et un petit mot pour La Cabane des Artistes : Quelle belle initiative de votre part de permettre à des artistes amateurs, confirmés, etc de partager leurs créations !

     

     

    Lire la suite

  • Ywan nous présente ses textes

    Je m'appelle Ywan. En vrai, c'est un diminutif, mais mon prénom étant unique (littéralement), je préfère le garder secret. ;-) Je suis né Français de France en 1998 et je n'ai jamais été scolarisé, ce qui (de mon point de vue) m'a permis de trouver et d'exercer mes passions comme bon m'a toujours semblé. En l'occurrence, mes passions sont les langues, le cinéma et l'écriture en général ; ces trois domaines occupent la plupart de mon temps. Résultat, je "parle" cinq langues à différents niveaux conversationnels, je regarde un film chaque jour et j'écris tout le temps... à moins d'être en train de créer une langue, de lire, ou d'effectuer quelque tâche métabolique hélas inévitable.

    J'écris sérieusement depuis mes 15 ans. Je qualifierais mon écriture d'anti-académique (avec une minuscule) parce qu'elle est tout le contraire d'ésotérique, et d'anti-Académique (avec une majuscule) parce que je suis en faveur du descriptivisme : laissons la langue évoluer à petites doses d'erreurs et de déviances. Je crée moi-même ma propre déviance, étant adepte de figures de style dont j'ignore si elles sont conformes à un quelconque modèle. Je suis particulièrement friand d'images et de jeux cachés sur les mots, peuplant par exemple à brûle-pourpoint des passages d'allitérations. J'aime autant prendre soin de la beauté syntaxique que lexicale ou structurelle d'un récit, que je vais le plus souvent inscrire dans un style fantastico-science-fictionnel, utopique, dystopique, apocalyptique, onirique et pas forcément léger ; j'écris des briques, et si elles ne correspondent pas à votre esthétique, j'espère que vous pourrez au moins vous en faire une maison atypique.

    Quoiqu'éprouvant un fort intérêt pour la musique, les disciplines littéraires (romans courts, nouvelles, poésie) sont mon seul domaine artistique de prédilection en tant que créatif ; en tant que spectatif, je les admire tous, surtout ceux graphiques car c'est un domaine qui me sera, je le crains, à jamais abstrus.

     



     

    Papier

     

    D’un court jet d’encre fraîche au parfum seiché
    Éclaboussèrent les mots le joli papier
    D’un cours gênant comme d’un fleuve sanglant
    D’Azincourt, d’un chouan, la hache au fil tranchant
    Révolution précoce dans une Histoire au fil d’enfer
    Sortit le sens pour s’imprimer dans la trame blanche
    D’un passé si sordide et dantesque, pourquoi s’en faire
    D’un support lancinant pour un rythme lent, si lent
    Digne pourtant de la plus éternelle existence
    Papier à forte valeur ajoutée
    Pas plié à la porte d’un âge outré.

     



     

    Son site internet :

    https://septiemeartetdemi.com

     



     


    Pour lire ses autres textes : 

    Un monde de sang et d'encre

    Quand le présent est absent

     

  • Kilda présente :

    Première partie du conte musical

     

     

     

  • JIHEM présente :

    " Je ne vie pas ma vie, je la rêve, c’est comme une maladie, que j’aurais choppée tout petit. "

    Parce que je me sens une personne à part, à la fois avec les autres et en dehors, parce que mon âme  d'artiste aimerait sortir de sa cage à oiseaux. J'aime exprimer mes émotions, mes rêves, mes cris, mes révoltes, mes douleurs, mes bonheurs. Sur une feuille de papier. Une vie sans passions et sans idéaux ne m’intéresse pas. J’ai connu des passions qui ont dépassé mes rêves. Et parfois m'ont fait sombrer. C’est à la recherche de beauté, d’émois, d’émerveillement, de questionnements que j’espère pouvoir tisser de nouveaux mots. Peut-être un jour, à force de moments où la mélancolie m’envahit, arriverais-je à écrire le roman de Rose, ce personnage né de mon imagination et qui s’est montrée à moi ici ou là, au hasard de mes pérégrinations.

    Chacun de mes textes est accompagné d'une photo en rapport. Ou pas.

    Jean-Michel

     

     

    https://jihemblog.com

Vous êtes un chercheur d'art ou un artiste ? Inscrivez-vous ( en cliquant sur le logo) dans la cabane des artistes pour trouver votre art.

Quelque soit l'art que vous recherchez, vous pouvez le trouver dans la cabane des artistes. 

2018 13 03 17 44 33