A mots feutrés fait son petit tour parmi vous !

Bonjour, je me présente : Je m'appelle Barbara, j'ai 24 ans. J'ai une licence et un Master en Lettres Modernes ; je suis passionnée par la lecture et l'écriture depuis toujours ! Mon regret est de ne pas savoir dessiner pour pouvoir illustrer mes modestes textes. Quand je vois tous les beaux talents de La Cabane des Artistes qui publient leurs magnifiques dessins, cela donne envie : P Alors à la place, je prends quelques photos !

J'écris sur de multiples sujets. Je ne me limite pas !

J'aime la poésie versifiée ou en prose, les contes et nouvelles fantastiques, les récits qui parlent de la nature, du rapport à l'autre.

J'écris de courts textes pour rendre hommage aux civilisations anciennes, comme les Amérindiens, j'écris sur des lieux que j'ai visités et qui m'inspirent : en ce moment ce sont les salons de thé/ café au charme insolite qui suscitent mon enthousiasme !
Mes textes peuvent être empreints de mélancolie aussi...

J'aime les univers oniriques, l'étrange, le symbolisme et le surréalisme, l'art médiéval, la littérature décadente du XIXème siècle, les mythes, les légendes, le merveilleux.

Je lis beaucoup et divers auteurs : Albert Camus, J-M G Le Clézio, Barbey d'Aurévilly, les soeurs Brontoë, Julien Gracq, Sylvie Germain, Laurent Gaudé, Huysmans, Giraudoux, mais aussi des auteurs de littérature jeunesse comme J-C Mourlevat.

Je vous laisse découvrir un de mes poèmes. Il s'agit d'une ballade médiévale :
 

Triste psalmodie

Ange tutélaire entend cet aveu !
Je suis en proie à un amour-abîme,
Mon cœur sous tes yeux se marque de bleus
Ce sont des tampons de pluie qui s’impriment
Déchirure qui blesse les songe-creux.
Compagnon nourricier des infirmes,
Doux Espoir ne peut exaucer mon vœu,
Alors je fais de ma douleur un hymne
La triste psalmodie d’un amoureux.
Jamais je ne guérirai de ce crime.

Luminescente en ta parure fière
Tes yeux cachent soleil et lune du soir
En cendre froide et feux de lumière
Intenses ils brûlent ainsi qu’un encensoir,
M’égarent sur des chemins solitaires,
Biens aimés miroirs d’argent et d’ivoire.
Les reflets d’or comme une aurore claire
Ardent et mon désir est une larme noire
Saignant dans mon âme qui se comprime.
Jamais je ne guérirai de ce crime.

Ha ! des étoiles de sommeil fleurissent
Au coin de mes pauvres yeux désertés.
Pourquoi fallait-il que je la chérisse ?
Bonheur me refuse mon Adorée.
Je m’endors angoissé sans les délices
De celle qui esquive mes bontés.
Ereinté je me souviens des prémices
De la rencontre avec ma tendre aimée.
Je suis condamné à suivre mon hymne
Jamais je ne guérirai de ce crime.

Le crime de trop aimer qui opprime
Princesse, me fait l'effet d'un épieu
Amour n'est qu'une simple pantomime :
Les mêmes maux remplissent tous les yeux.
Jamais nous ne guérirons de ce crime.

 


N'hésitez pas à faire un tour sur ma page Facebook que voici : https://www.facebook.com/textes.barbara/

ou sur mon blog : https://amotsfeutres.wordpress.com

Et un petit mot pour La Cabane des Artistes : Quelle belle initiative de votre part de permettre à des artistes amateurs, confirmés, etc de partager leurs créations !

 

 

artiste création poesie art ecrivain Ecriture poeme texte

  • 4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Commentaires

  • Amotsfeutres
    Bonjour Charlène ! C'est toi qui gère la cabane ? :)
  • Charlene
    • 2. Charlene Le 09/03/2018
    Merci Barbara pour ton petit mot. ça me fait plaisir vraiment !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Vous êtes un chercheur d'art ou un artiste ? Inscrivez-vous ( en cliquant sur le logo) dans la cabane des artistes pour trouver votre art.

Quelque soit l'art que vous recherchez, vous pouvez le trouver dans la cabane des artistes. 

2018 13 03 17 44 33